ou Login MyCCI
X
Menu

Election au Conseil d’Etat : retrouver la sérénité institutionnelle, et économique

Vincent Subilia
Published on 24/02/2021
Views

Le 7 mars prochain, les Genevois seront notamment amenés à compléter le gouvernement de leur canton. Cette élection est d’une importance décisive tant pour la stabilité de nos institutions que pour l’économie genevoise.

Avec un parlement à majorité de droite, il importe que le Conseil d’Etat reste à droite. Ce n’est qu’ainsi que le gouvernement pourra travailler en bonne entente avec le Grand Conseil et faire aboutir des projets aussi ambitieux que nécessaires, un exercice qui s’avère en général très difficile pour les gouvernements dits «de cohabitation». En cette période de crise économique aigüe, la convergence de vues entre l’exécutif et le législatif est donc d’autant plus importante.

D’ailleurs, du point de vue de la CCIG, seuls un gouvernement ainsi qu’un parlement ancrés à droite sont aptes à mener une politique réellement en faveur des entreprises. Pour faire face aux défis auxquels la pandémie nous confronte, un certain nombre de chantiers doivent être menés de manière pragmatique, sans a priori et sans dogme ; il en va par exemple ainsi de la nécessaire réforme structurelle du fonctionnement de l’Etat.

Parmi les huit candidats en lice, dont quatre qu’on peut situer à droite de l’échiquier, Cyril Aellen, candidat PLR soutenu par le PDC est, aux yeux de la CCIG, le candidat remplissant les conditions nécessaires pour renouer avec la sérénité de la vie institutionnelle et assurer le maintien d’une majorité cohérente.

Actuellement député au Grand Conseil, où il siège depuis 2013, Cyril Aellen, âgé de 48 ans, fondateur de son étude d’avocats, a été reconnu par ses pairs, tous partis confondus, comme le meilleur député en 2018. C’est sans aucun doute son aptitude au dialogue et sa volonté de bâtir des compromis qui ont rendu cette consécration possible. En plus d’une grande capacité de travail, ce sont ces qualités ainsi que sa connaissance pointue et transversale des dossiers politiques de la République qui le rendent immédiatement opérationnel au sein d’un Conseil d’Etat déjà constitué.

La CCIG, dont le renforcement du tissu économique constitue la mission première, soutient la candidature favorisant l’économie, qui a plus que jamais besoin d’être défendue en ces périodes troublées. De plus, elle recommande vivement qu’un seul candidat de droite se présente lors du deuxième tour.

0 comment


Comments are moderated