ou Login MyCCI
X
Menu

La CCIG demande la fin sans condition de l'obligation de télétravailler

CCIG
Published on 11/06/2021
Press release

Le Conseil fédéral a annoncé ce jour la mise en consultation jusqu’au 23 juin de nouvelles mesures d’assouplissements. Une ombre au tableau demeure : le conditionnement de la levée de l’obligation de télétravail à l’organisation par les entreprises de dépistages hebdomadaires.
 
Alors que des mesures d’assouplissement sont annoncées dans tous les domaines, une ombre au tableau demeure. En effet, le Conseil fédéral persiste dans sa volonté de conditionner la levée de l’obligation de télétravail à l’organisation par les entreprises de dépistages hebdomadaires. Plus le temps passe, moins cette position devient compréhensible. La CCIG avait déjà déploré cette rigidité le 26 mai dernier et souhaite que cette contrainte soit levée rapidement : « Cette obligation s’avère complexe pour nos PME et nous la voyons comme une contrainte administrative inutile, estime Vincent Subilia, directeur général de la CCIG. Les entreprises sont de toute façon tenues de protéger la santé de leurs employés et il a été prouvé, ainsi que l’ont encore démontré cette semaine les résultats de l’étude de suivi de la prévalence d’anticorps anti-SARS-CoV-2, à laquelle la CCIG a contribué, qu’elles ne constituent pas le lieu principal de contamination ».
 
La levée de l’obligation de télétravail conditionnée à l’organisation de tests en entreprise est particulièrement problématique à Genève, puisque la pratique en vigueur dans notre canton est restrictive en la matière. La CCIG, qui a promu dès janvier les tests en entreprise, appelle vivement les autorités à faciliter les démarches pour ces dernières et demande une levée complète de l’obligation de télétravail et ce, sans condition.

0 comment