ou Login MyCCI
X
Menu

La CCIG parée à relever les défis de 2022

Vincent Subilia
Published on 12/01/2022
Views

Le début d’année, c’est en général l’occasion de mettre un peu les compteurs à zéro et de repartir d’un bon pied après les Fêtes. Mais le variant Omicron s’est invité à l’improviste et impose aux entreprises d’opérer la rentrée en télétravail quasi généralisé. Il a aussi cloué au lit ou mis en quarantaine nombre de collaborateurs, contraignant les patrons à faire preuve d’inventivité pour faire « tourner la boutique ». Et c’est sans parler des problèmes d’approvisionnement actuels.

Certes, les deux années d’expérience de la pandémie ont demandé aux entrepreneurs de se montrer agiles et résilients. Mais l’apprentissage n’est sans doute pas fini. La CCIG demeure toutefois convaincue que la vaccination reste encore le meilleur moyen d’éviter le pire, soit surcharge des hôpitaux et re-fermeture concomitante des commerces, entreprises et lieux de culture. C’est pourquoi, l’automne dernier, au travers d’une campagne dédiée, la CCIG avait vivement encouragé ses Membres à faciliter la vaccination de leurs collaborateurs. A l’heure du « booster », nous ne pouvons que réitérer cet appel.

Si la rentrée sanitaire s’annonce rude, elle ne l’est pas moins sur le front de la politique économique. Les relations avec l’Union européenne doivent être rapidement clarifiées et assainies afin de limiter les conséquences économiques néfastes qui, peu visibles encore, n’en sont pas moins très réelles.

La suppression du droit de timbre, sur lequel les citoyen.ne.s sont appelé.e.s à voter le 13 février, constitue également un enjeu pour un nombre non négligeable des entreprises de ce pays, PME en tête. Contrairement à ce que déclarent certains opposants, ce n’est pas parce que le droit de timbre ne concerne pas une majorité des PME qu’il faut se désintéresser des conséquences de cet impôt obsolète pour une minorité d’entre elles. La CCIG, pour sa part, entend bien se préoccuper de toutes les entreprises, indépendamment de leur taille !

La CCIG aborde 2022 en enrichissant sa palette de prestations, en étoffant son offre de formations avec plusieurs modules centrés sur le management, d’une part, et les exportations, d’autre part. Bien sûr, les services créés l’an dernier, tels que le Diagnostic Durabilité ou le Bilan Santé PME restent à la carte, de même que l’accompagnement à la digitalisation.

Plus que jamais, il nous semble important de maintenir une dynamique constructive. A la Maison de l’économie, les Membres de la CCIG – dont un record de 200 nouveaux ont rejoint nos rangs en 2021 – sont assurés de trouver une communauté solidaire et engagée pour, enfin, passer l’épaule de la pandémie.

0 comment


Comments are moderated