Menu

La Serbie, un marché prometteur vers l'Est pour la Suisse

CCIG
Published on 16/05/2022
CCIGInfo Article

La CCIG et la Chambre de commerce suisso-serbe organisent le 14 juin prochain un séminaire afin d’offrir aux entrepreneurs suisses des clés commerciales, juridiques et logistiques pour aborder le marché serbe.

Lors de cet événement, la Chambre de commerce suisso-serbe, officiellement inaugurée en 2014, présentera les réformes économiques entreprises par la Serbie sur la voie vers l’Union européenne (UE), les secteurs économiques-phares ainsi que les incitations à l’investissement. Un mot d’introduction sera prononcé par l’ambassadeur de la Serbie à Berne, Goran Bradic. Puis des représentants d’entreprises suisses présentes en Serbie comme Nestlé, Standard Furniture Serbia et Sky Express, évoqueront leur expérience sur ce marché.

Depuis le début des réformes économiques sur la voie vers l’adhésion à l’UE, la Serbie est devenue l’un des lieux d’investissement les plus attractifs en Europe centrale et de l’Est. La Suisse est un des plus importants investisseurs en Serbie, et les entreprises suisses manifestent un intérêt de plus en plus marqué pour y investir. De nouveaux secteurs tels que l’informatique et les services gagnent en importance dans ce pays des Balkans et le développement de ses infrastructures crée des opportunités pour les entreprises suisses.

La Serbie est le principal partenaire commercial de la Suisse dans le sud-est de l’Europe. Les relations commerciales des deux pays portent notamment sur les produits pharmaceutiques, les machines et les produits agricoles. Il est important de souligner que la Serbie a signé un accord de libre-échange avec les pays de l’Association européenne de libre-échange (AELE) en 2009.

Les secteurs en plein développement

Le potentiel humain de la Serbie (la main d’œuvre étant réputée pour sa qualité et sa compétitivité), sa situation centrale en Europe, sa fiscalité attractive et ses procédures simplifiées relatives à la création des entreprises font partie des nombreux atouts du pays. Et ce dernier souhaite encore encourager l’investissement dans les industries où le pays dispose d’un avantage compétitif, notamment dans le secteur énergétique, l’agriculture, les technologies de l’information et l’industrie du bois.

Les technologies de l’information et la communication (TIC) sont le secteur affichant la croissance la plus rapide en Serbie. Il participe au PIB à hauteur d’environ 10%, grâce à plus de 2800 entreprises employant environ 35 000 personnes. En réponse à ce développement, des dizaines d’entreprises suisses se sont déjà établies en Serbie, soit par une externalisation, soit par l’ouverture de centres de développement en Serbie.

Au cours de la période précédente, le gouvernement serbe a réussi à dynamiser la digitalisation par le biais d’une politique de développement de l’administration électronique et il continue à soutenir les divers clusters du domaine de la TIC, de plus en plus nombreux en Serbie.

Le développement de l’agroéconomie – avant tout en termes de numérisation et de mise en œuvre de nouvelles technologies – tracent une direction stratégique importante pour la Serbie. L’investissement le plus récent de la société Nestlé dans la construction d’une nouvelle usine de produits alimentaires à base de plantes témoigne de ce potentiel.

La Serbie a aussi la capacité à devenir l’un des pays les plus convoités pour les investissements étrangers dans les domaines de l’industrie du bois et des meubles. L’un des sous-secteurs de l’industrie à plus fort potentiel est la production du mobilier solide. De toutes les sources d’énergies renouvelables en Serbie, la biomasse a le plus grand potentiel disponible.

Enfin, le tourisme a connu un développement certain au cours des dernières années, notamment le tourisme de montagne, le tourisme thermal et l’écotourisme. A deux heures de vol direct de Genève, la capitale serbe Belgrade offre l’opportunité de plonger dans une cité vieille de plus de 7000 ans.

0 comment


Comments are moderated