Menu

Comptes 2023 : Une baisse d’impôts pour les personnes physiques s’impose

CCIG
Published on 21/03/2024
Press release

 

(Genève, le 21 mars 2024) Présentés ce jour, les comptes 2023 de l’Etat de Genève affichent des revenus fiscaux record. Ces rentrées exceptionnelles s’expliquent par des résultats hors normes provenant essentiellement de l'impôt sur le bénéfice des entreprises. Ces résultats démontrent, une fois de plus, que le canton ne connait pas une crise des recettes.

Les revenus du canton de Genève affichent un excédent de près de 2 milliards de francs par rapport au budget 2023 et une progression de près de 294 millions de francs en comparaison des comptes 2022, déjà excédentaires. Ces revenus proviennent en grande partie de l'impôt sur le bénéfice des entreprises dû à la croissance sans précédent dans les secteurs phares de l'économie genevoise, que sont le commerce de gros, la finance et l'horlogerie.

La CCIG se réjouit de ces résultats positifs. Toutefois, le Conseil d’Etat soulève la forte concentration de l'impôt des personnes morales, sur un nombre réduit de contribuables qui a pour effet de fragiliser encore davantage la pyramide fiscale du canton de Genève. La potentielle volatilité de certains de ces contribuables peut donc représenter un risque systémique pour les revenus du canton. Il s’agit donc de conserver des conditions cadre permettant le maintien et l’exercice d’une activité économique prospère tant pour les entreprises que pour le canton et ses finances publiques.

Selon Vincent Subilia, directeur général de la CCIG, « bien qu'exceptionnels, ces revenus excédentaires démontrent que, grâce au dynamisme du tissu économique genevois, le canton ne connait pas une crise des recettes. Si notre canton souhaite rester compétitif, une baisse de la fiscalité des personnes physiques s’impose tout comme un allègement de la fiscalité de l’outil de travail des entrepreneurs. » La CCIG salue donc les amendements du Conseil d’Etat au projet de loi déposé par la droite visant une baisse d’impôts plus conséquente pour les personnes physiques.

0 comment