X
Menu

Il faut mieux valoriser la "destination Genève"

Juan-Carlos Torres
Posté le 15/05/2018
Il est grand temps que le tourisme soit considéré comme un secteur économique à part entière, tant par les autorités que par les autres acteurs économiques. Trop longtemps le Genevois a témoigné d’une certaine condescendance vis-à-vis des visiteurs étrangers qui venaient encombrer les quais de la ville en été. Qui dit secteur économique dit politique de développement et conditions-cadres nécessaires au développement du secteur. Il est impératif que Genève se dote d’une véritable politique du tou

Tourisme: fédérer les bonnes volontés pour avancer

Vincent Subilia
Posté le 21/02/2018
Alors que les Genevois sont appelés à confirmer dans les urnes leur attachement aux Fêtes de Genève, l’édition 2018 paraît largement compromise. Voilà qui sonne le glas d’une époque dorée, désormais révolue. Cet épisode, résultat de déficits conséquents, aura – espérons-le – pour mérite de contraindre tous les acteurs du tourisme à conjuguer leurs forces pour revaloriser la destination Genève. Finie la politique du pré carré : dans un monde globalisé marqué du sceau d’une concurrence accrue, la

Les hôtels 4 étoiles en nombre !

CCIG
Posté le 12/04/2017
Selon les dernières statistiques de 2016, le parc hôtelier genevois se composait de 125 établissements, offrant 9392 chambres. Au total, le secteur a enregistré 2 928 200 nuitées l'an dernier. Les trois étoiles sont les plus nombreux (35). Par contre, ce sont les quatre étoiles (26) qui groupent le plus grand nombre de chambres. Les hôtes de Suisse fréquentent surtout ces deux catégories (respectivement 27 % et 28 % des nuitées), alors qu'un tiers des étrangers privilégient les quatre étoiles

Le tourisme mondial pas en panne !

CCIG
Posté le 11/01/2017
Le terrorisme n’a pas stoppé le tourisme mondial. Le nombre de voyageurs internationaux va à nouveau augmenter d’au moins 4% en 2017 avec 1,8 milliard de personnes, estime aujourd’hui l'ONU. Dans ce secteur, les exportations atteignent 1525 milliards de francs, et l'Asie en est le premier bénéficiaire. Mais l'Europe s'en sort bien. Par ailleurs, un bureau de liaison de l'Organisation mondiale du tourisme vient d’être inauguré à Genève. L’idée est de coopérer avec les agences de l'ONU en charge d

L'ABANDON !!!

Pierre Poncet
Posté le 16/01/2015
Hier, la BNS a jeté l’éponge après trois ans d’un difficile labeur pour stabiliser le franc suisse.   L’envol de notre monnaie a été accompagné d’une pluie de critiques : l’industrie d’exportation en premier lieu, suivie du secteur du tourisme, ainsi que du commerce de détail dans les cantons frontaliers… sans oublier nombre de banquiers, déjà habitués à être abandonnés par leurs autorités !   Entre 10h30 et 17h30, le franc s’est envolé de 15% et la bourse suisse a chuté de presque 10% :

Portes ouvertes plutôt que la clé sous le paillasson

Eric Biesel
Posté le 27/08/2014
Le Conseil fédéral a publié un rapport sur les résultats de la consultation relative au projet de loi sur les heures d’ouverture des magasins, qui fait suite à la motion Lombardi, demandant une extension et une uniformisation des horaires maximaux d’ouverture des commerces au plan national.   Sans surprise, les représentants du commerce de détail, des consommateurs, des milieux touristiques et des associations de PME soutiennent le projet. Cette unanimité doit malheureusement faire face à l’

Pas de syndrome Astérix pour Genève !

Alexandra Rys
Posté le 05/06/2013
Le Service de la promotion économique (SPEG) a présenté aujourd’hui ses résultats 2012. Sans surprise, eu égard à la crise, le nombre de sociétés locales conseillées et suivies a augmenté. Néanmoins, comme le conseiller d’Etat Pierre-François Unger l’a fait remarquer, si Genève s’en sort malgré tout – et témoigne d'une croissance faible mais continue du nombre d'emplois –, c’est grâce à la diversification de son tissu économique. On peut être heureux de cette situation. Mais faut-il s’en satisfa

Quelle attractivité touristique offre aujourd’hui la « destination Genève » ?

ccig@admin
Posté le 12/09/2012
Des Tourist angels vêtus de T-shirts orange dans les rues de la ville. C’est l’une des créations de Philippe Vignon, arrivé en avril 2010 à la tête de Genève Tourisme & Congrès, l’office du tourisme genevois. Quel est le poids économique du tourisme dans notre canton ? Les défis qui l’attendent ? Le point avec un directeur énergique qui veut dynamiser le secteur.   L’image que vous vous faisiez de l’attractivité de Genève sur le plan touristique est-elle la même avant et après votre entrée