FR
EN

Brexit : vers un accord transitoire ?

ShareThis
CCIG
Posté le 13.04.2017
Opinions
Comptes rendus

Le Brexit aura certainement un impact sur l'Europe, la Suisse et Genève. La CCIG a profité de la présence de Jean Bizet, président de la Commission des affaires européennes du Sénat, pour faire le point sur ce dossier. La Suisse, a fortiori Genève, entretient des liens très étroits avec l’économie de la City de Londres, avec des milliards de francs générés. Ainsi, la cité de Calvin pourrait récupérer des ressortissants, mais fera moins d’affaires.

Jean Bizet n’a pas caché que le retrait de la Grande-Bretagne était regrettable à ses yeux, après 44 ans de vie commune. C’est même une erreur géostratégique qui causera des dégâts. La facture à payer est estimée à 60 milliards d’euros. En restant en dehors de l’UE, la GB verra ses prix augmenter surtout pour les produits manufacturés et agro-alimentaires. Des problèmes se profilent pour certains secteurs, dont l’assemblage automobile. Le message est aussi négatif pour les autres Etats membres ou postulants. Il faudra penser à une compensation communautaire ou à une baisse budgétaire de l’Union.

La GB avait déjà la particularité de ne pas être inclue dans l’espace Schengen, ni dans Frontex. Les procédures d’exclusion ont déjà été lancées par la 1ère ministre Theresa May. On attend des décisions de la part du Conseil européen pour septembre 2018 et de la Commission européenne pour février 2019. Le rejet des quatre libertés (biens, personnes, capitaux et services) se fera logiquement en bloc.

On voit désormais trois scénarios pour la GB: rester dans l’EEE, être régie par les règles de l’OMC ou bénéficier d’un accord spécifique transitoire sous forme de «modèle light», version que Jean Bizet privilégie. Selon lui, il faut prévoir des écosystèmes transversaux, tels que des zones franches et revenir à une convergence entre le volet monétaire et économique. «On est toujours meilleur dans l’Union qu’en dehors», a conclu le sénateur.

 

0 commentaire


Les commentaires sont modérés avant d'être publiés