X
Menu

Énergie

Dans le domaine de l'énergie, le principal dossier suivi actuellement par la CCIG est la Stratégie énergétique 2050.

Stratégie énergétique 2050

Rappel du projet

Le 11 mars 2011, un puissant tremblement de terre suivi d’un gigantesque raz-de-marée ravageait la région de Fukushima au Japon y détruisant la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Trois ans après, seuls deux pays ont décidé d’abandonner cette forme de production d’énergie – l’Allemagne et la Suisse – et se sont lancés dans une ambitieuse transition énergétique.

La Stratégie énergétique 2050 de la Confédération, outil de cette transition, va cependant bien au-delà de la fermeture et du remplacement de l’électricité produite par les centrales nucléaires. Elle touche toutes les énergies (électricité, carburants, combustibles) et son but est double. Elle vise tout d’abord à diminuer fortement la consommation d’énergie. Les étapes et les objectifs de baisse seront inscrits dans la loi. Elle a pour second objectif de développer fortement les énergies renouvelables. Là aussi, les objectifs et le calendrier de la baisse seront fixés dans la loi.

La mise en œuvre de la stratégie comportera deux étapes et deux types de mesures. La première étape durera jusqu’en 2020. Cette période sera consacrée à un renforcement des subventions pour développer l’efficacité énergétique et la production d’électricité renouvelable. En parallèle, les normes de consommation énergétique des appareils et des véhicules, notamment, seront durcies. A partir de 2021, un système d’incitation fondé sur une taxe climatique et sur l’électricité prendra le relais. Son produit devrait être quant à lui redistribué intégralement à la population. Selon le Conseil fédéral, ces mesures ambitieuses permettront d’atteindre environ 50% des objectifs définis dans sa stratégie.


Situation actuelle

La Stratégie énergétique 2050, soumise à votation populaire le 21 mai 2017, a été acceptée par 58,2% des votants. 

Mai 2018