FR
EN

Opinions

ShareThis

Droit international public : allié de la Suisse, des entrepreneurs et des citoyens

Amanda Müller
Posté le 05.09.2018
Dans un monde interdépendant, le droit international n’est pas seulement l’affaire de spécialistes, mais bien l’affaire de tous. Il influence le quotidien de chacun, offre des opportunités et vise à protéger les individus et les populations. Le 25 novembre prochain, le peuple se prononcera en votation sur la place du droit international dans l’ordre juridique suisse. Dans cette perspective, il est utile de rappeler ce qu’il représente pour la Suisse. Le droit international public régit les re

Maintenir l’homme au centre des préoccupations

Juan-Carlos Torres
Posté le 05.09.2018
ll y a belle lurette que la révolution numérique est en marche. De nouveaux acteurs voient le jour, inventant des business models qui supplantent les réseaux de vente et de services traditionnels et qui créent des relations directes entre consommateurs. Et les technologies d'impression 3D, bientôt disponibles pour un usage domestique, sont en passe de transformer le consommateur en producteur. Aujourd'hui, ce n'est donc pas la digitalisation même qui interroge, mais la vitesse de l'évolution

Traversée du lac : une nouvelle étape franchie

Nathalie Hardyn
Posté le 29.08.2018
Deux ans après le plébiscite populaire en faveur de la grande traversée du lac, le Conseil consultatif mis en place par le Conseil d’Etat vient de rendre son deuxième rapport. Après avoir livré, en septembre 2017, son premier rapport de recommandations , dans lequel était avancée l’idée d’un « tunnel-pont-tunnel », la deuxième partie de sa mission vient de s’achever par ce nouveau rapport , dont les 35 recommandations devront s’intégrer au cahier des charges des études d’avant-projet. Sa proch

OVS : « Où Va la Suisse » dans son commerce ?

Nicolas Grangier
Posté le 10.07.2018
En témoigne la récente débâcle d’OVS-Suisse, le commerce de détail national continue à souffrir, d’autant plus dans des zones frontalières telles que Genève. Son principal enjeu est d’intégrer aux affaires l’actuelle digitalisation. La faillite d’OVS en Suisse, entité issue du rachat de Charles Vögele par la chaîne italienne de vêtements, a été prononcée fin juin. Un épilogue aussi brusque que lourd de conséquence : 140 magasins doivent baisser le rideau, 1200 employés se retrouvent sur le c

L’économie : quantité négligeable ?

Juan-Carlos Torres
Posté le 05.07.2018
Comment comprendre la disparition au gouvernement genevois d’un département de l’économie ? A la législature précédente, l’économie était couplée à la sécurité et d’aucuns se demandaient quel était le lien entre eux, si ce n’est l’intérêt témoigné par le magistrat pour ces deux sujets. Même la direction générale, créée début 2017 pour rassembler développement économique, recherche et innovation (DG DERI) est amputée de son adjectif. La disparition de l’économie est justifiée par le fait qu’elle

Le jetlag de la gouvernance

Juan-Carlos Torres
Posté le 30.05.2018
Les voyages en avion font décidément couler beaucoup d’encre et de salive. Dernier voyage en date à agiter le landerneau politique, le retour effectué par le magistrat en charge de l’économie à l’issue d’une mission – économique – en Iran. Etant moi-même du voyage, aux côtés de plusieurs entreprises romandes et genevoises, dans un charter affrété par economiesuisse (pour mémoire, il n’existe pas de vol direct entre Genève et Téhéran), je peux m’exprimer en connaissance de cause. Souhaitant antic

Peut-on faire l’économie de l’Economie ?

Juan-Carlos Torres
Posté le 23.05.2018
Le Conseil d’Etat a donc redistribué les cartes. Premier constat : l’économie a disparu. Plus de département comportant ce mot. Le département de la sécurité est « allégé de l’économie », pour reprendre les termes du communiqué de presse du département présidentiel. Même la direction générale, créée début 2017 pour rassembler développement économique, recherche et innovation (DG DERI) est amputée de son adjectif. J’avais déjà relevé dans les colonnes de l’Agefi, entre les deux tours, que la v

Il faut mieux valoriser la "destination Genève"

Juan-Carlos Torres
Posté le 15.05.2018
Il est grand temps que le tourisme soit considéré comme un secteur économique à part entière, tant par les autorités que par les autres acteurs économiques. Trop longtemps le Genevois a témoigné d’une certaine condescendance vis-à-vis des visiteurs étrangers qui venaient encombrer les quais de la ville en été. Qui dit secteur économique dit politique de développement et conditions-cadres nécessaires au développement du secteur. Il est impératif que Genève se dote d’une véritable politique du tou

Et si la nouvelle alchimie faisait vraiment avancer Genève ?

Juan-Carlos Torres
Posté le 09.05.2018
Cinq ans durant, Genève a un peu joué aux apprentis sorciers s’essayant à la politique des « trois blocs ». Résultat de l’expérience : beaucoup de fumée et de précipité, mais une solution peu fluide, apte à gripper les rouages d’un exécutif pourtant dynamique. Désormais, avec un Grand Conseil plus traditionnel, composé de 40 élus de l’Entente, 41 de l’Alternative, 19 UDC et MCG, et un Conseil d’Etat équilibré, il y a enfin des chances que des consensus se dégagent et qu’une transversalité app

Et si le clivage gauche-droite favorisait le consensus ?

Juan-Carlos Torres
Posté le 18.04.2018
A l’issue de l’élection au Grand Conseil de dimanche dernier, la droite et la gauche traditionnelles se trouvent chacune renforcée, avec un nombre de sièges presque équivalent : 40 sièges totalisés par le PLR et le PDC, 41 par le PS, les Verts et Ensemble à gauche. Certains s’en lamentent. Si le MCG pourrait parfois continuer de jouer un rôle de pivot, il ne constituera plus, avec l’UDC, ce 3 e bloc si déstabilisant lors de la législature qui s’achève. Il faut au contraire espérer que cette

Pour que Genève rayonne !

Vincent Subilia
Posté le 04.04.2018
Alors que la période électorale bat son plein (et que certains profitent de cette tribune pour dénoncer le déclin genevois), il est des projets qui témoignent de l'attractivité de Genève pour laquelle la CCIG s'investit au quotidien. GemGenève en fait partie. Ce nouveau salon dédié aux pierres précieuses fera scintiller Palexpo du 10 au 13 mai prochain. Portée par des entrepreneurs de la place, cette manifestation de premier plan, ouverte au grand public, consolide le rôle de Genève comme p

Innovation ouverte : la créativité libérée

Alexandra Rys
Posté le 28.03.2018
Identifiée par l’OCDE comme étant le facteur dominant de toute croissance nationale, l’innovation constitue une thématique spécialement importante pour notre économie, qui repose sur des produits et services à forte valeur ajoutée. La Suisse figure depuis des années en tête des classements sur l’innovation, en raison de la qualité de sa recherche et développement, de son système de formation, du nombre de brevets déposés, de la force de ses PME et de la présence de multinationales, principale

Déchets d’entreprises : le mieux est l’ennemi du bien

Nathalie Hardyn
Posté le 21.03.2018
Quand un projet est mal « emmanché », il vaut mieux remettre les choses à plat avant de construire une usine à gaz. C’est ce qui semble heureusement se produire avec le projet de suppression des tolérances communales pour les déchets urbains des entreprises en Ville de Genève. Annoncée pour le 1er avril prochain, la mise en application du principe du pollueur-payeur pour les ordures ménagères des entreprises a du plomb dans l’aile, si l’on en croit les récentes interventions de plusieurs conseil

Genève, au carrefour de l’économie locale et internationale

Vincent Subilia
Posté le 14.03.2018
Alors que le locataire de la Maison Blanche menace d’imposer de nouvelles taxes douanières aux importations d’acier et d’aluminium sur territoire américain, il est bon de rappeler que l’économie suisse se nourrit de son ouverture au monde, comme de la diversité des secteurs qui y prospèrent. La santé du tissu économique genevois est quant à elle tout particulièrement corrélée à l’économie internationale. Le repli protectionniste incarné par l’administration Trump constitue donc un signal préo

Mettre GIMS en avant

Nicolas Grangier
Posté le 14.03.2018
Les Genevois redoutent souvent la période du Salon de l’Auto (qui a désormais comme acronyme GIMs pour Geneva International Motorshow) en raison de ses bouchons routiers. Mais il faut continuer à soutenir cette grand’messe de la voiture pour plusieurs raisons. D’abord, cela reste l’événement-phare de l’année pour Genève, a fortiori pour Palexpo qui l’accueille. Les retombées se chiffrent en dizaines de millions de francs pour l’économie locale, qu’il s’agisse des ventes de voitures ou du remp

Créer des logements sans acronymes ni pourcentages

Alexandra Rys
Posté le 07.03.2018
88/12 ou 76/24 ? Ces chiffres pourraient résumer le débat sur le PAV qui s’est tenu au Grand Conseil lors de sa session de février. Fallait-il 88% de LUP (logements d’utilité publique) et 12% de PPE (propriété par étage) ou alors pousser à 24% de PPE, comme le souhaitaient les députés de l’Entente estimant, non sans raison, que seule une proportion importante de PPE permet de « faire tourner » des plans financiers de réalisation de logements ? En fait, on peut se demander si ce débat est le b

L’aéroport n’est pas un enjeu électoral

Nathalie Hardyn
Posté le 28.02.2018
Le Grand Conseil vient de se donner une année pour préparer un contre-projet à l’initiative 163 « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève », initiative par ailleurs largement refusée lors de la dernière session parlementaire. Cette décision est sage, car la question de la desserte aérienne de notre région mérite d’être traitée sereinement, loin de l’agitation de la campagne électorale de ce printemps. Genève ne se serait pas hissée au rang des villes d’envergure internationale s

Tourisme: fédérer les bonnes volontés pour avancer

Vincent Subilia
Posté le 21.02.2018
Alors que les Genevois sont appelés à confirmer dans les urnes leur attachement aux Fêtes de Genève, l’édition 2018 paraît largement compromise. Voilà qui sonne le glas d’une époque dorée, désormais révolue. Cet épisode, résultat de déficits conséquents, aura – espérons-le – pour mérite de contraindre tous les acteurs du tourisme à conjuguer leurs forces pour revaloriser la destination Genève. Finie la politique du pré carré : dans un monde globalisé marqué du sceau d’une concurrence accrue, la

Médias de service public : un investissement à long terme !

Alexandra Rys
Posté le 14.02.2018
La liberté commerciale est-elle mère de toutes les vertus ? C’est la question que pose l’initiative « No Billag », qui entend supprimer les subventions publiques directes octroyées à la Société suisse de radiodiffusion et, par la même occasion, biffer de la Constitution la notion de service public en matière de radio et de télévision. Le raisonnement derrière cette proposition est que le marché des médias deviendrait ainsi plus libre et plus compétitif, ce qui profiterait au public. Du coup, ce

Genève doit mieux se faire entendre à Berne !

Frédérique Reeb-Landry
Posté le 07.02.2018
Quand Berne déraille, Genève donne de la voix ! Le canton du bout du lac en a assez d’être constamment défavorisé dans les répartitions confédérales, en particulier pour les infrastructures de mobilité. Paie-t-elle pour les largesses octroyées à sa concurrente Zurich ? Peu importe, l’essentiel pour les autorités genevoises est de faire savoir au plus vite aux élus fédéraux leurs revendications, tout à fait légitimes. Il y a tout d’abord un rattrapage à obtenir, l’arc lémanique étant clairement s