FR
EN

Arrêté fédéral sur les crédits d’engagement à partir de 2019 pour les contributions aux mesures dans le cadre du programme en faveur du trafic d’agglomération

ShareThis

Les agglomérations suisses bénéficient de subventions fédérales au titre du programme en faveur du trafic d’agglomération de la Confédération. Les agglomérations doivent soumettre à la Confédération à intervalle régulier un programme d’aménagement complet de leurs infrastructures de transport, démontrant la bonne coordination entre ces infrastructures et leur développement territoriale. La Confédération procède ensuite à un examen des projets et, suivant une classification de ceux-ci par ordre de priorité, accorde des subventions couvrant de 30% à 50% des coûts d’investissements.

L’agglomération du Grand Genève a bénéficié par le passé de contributions fédérales permettant de mener à bien des projets d’aménagement importants pour le développement de l’agglomération. Ces projets couvrent de nombreux domaines, de la mobilité douce au réseau de tram et au réaménagement de certaines gares CFF.

La Confédération met à présent en consultation les crédits d’engagement concernant la troisième génération des projets d’agglomérations. Il est important que Genève puisse bénéficier des financements fédéraux lui permettant de continuer à développer ses infrastructures de transport. Si le Grand Genève connaît en effet une croissance économique et démographique réjouissante, il faut que le territoire de l’agglomération soit équipé des infrastructures nécessaires à l’accompagnement de ce développement.

Afin de lui permettre de représenter au mieux les intérêts et préoccupations des entreprises, la CCIG invite les membres intéressés par cette thématique à transmettre leurs commentaires à Amanda Müller, assistante politique, à l’adresse suivante : a.muller@ccig.ch, d’ici au vendredi 16 mars 2018.

Les documents concernant ce projet sont consultables sur le site de l’Administration fédérale, sous l’intitulé « Arrêté fédéral sur les crédits d’engagement à partir de 2019 pour les contributions aux mesures dans le cadre du programme en faveur du trafic d’agglomération ».