X
Menu

Etape d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire 2030/35

Le Département fédéral des transports a procédé à une consultation relative à la prochaine étape d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire. Deux variantes sont présentées, l’une proposant des investissements jusqu’en 2030 et l'autre jusqu’en 2035. Compte tenu de l’importance du développement des infrastructures de transport ferroviaire pour l’économie genevoise et l’arc lémanique dans son ensemble, la CCIG a pris position.

La CCIG se prononce en faveur de l’étape d’aménagement « 2035 », tout en demandant que l’enveloppe des investissements prévus dans notre région, actuellement nettement plus faible que pour le reste du pays, soit substantiellement améliorée.
Pour Genève, il importe en particulier que la cadence au ¼ d’heure soit instaurée au plus vite sur la ligne Genève - La Plaine, ligne desservant entre autres les zones industrielles de Meyrin, Savigny et Vernier.

S’agissant des autres cantons de Suisse occidentale, la CCIG insiste sur l’importance que les projets suivants, utiles pour les entreprises genevoises opérant en Suisse romande, soient inclus dans l’étape d’aménagement 2030/2035 :
- Hausse des capacités sur la ligne du Pied-du-Jura (Bâle-Genève).
- Amélioration de la cadence et du temps de parcours sur la ligne Neuchâtel - La Chaux-de-Fonds.
- Extension partielle du tunnel de base du Lötschberg.

La prise de position complète peut être téléchargée ici.