FR
EN

Plan directeur cantonal 2030 : première mise à jour

ShareThis

 

Le Plan directeur cantonal 2030 a été adopté par le Grand Conseil le 20 septembre 2013 et a été soumis à la Confédération pour approbation, comme le veut la procédure en vertu de la loi sur l’aménagement du territoire. En 2015, l’Office fédéral du développement territorial a rendu un verdict d’approbation partielle accompagné de demandes de modifications sur certains points. Le Conseil d’Etat a donc procédé à une mise à jour du Plan directeur afin de répondre à ces exigences. En particulier, l’Office fédéral du développement territorial demande une meilleure protection des terres agricoles du canton, en particulier les surfaces d’assolement genevoises ; les projets d’urbanisation doivent donc davantage être envisagés à l’avenir selon le principe du « développement vers l’intérieur » et d’une meilleure mise à profit des terrains déjà disponibles.

La CCIG souscrit pleinement à l’objectif de densification du périmètre bâti qui permet une utilisation rationnelle du sol, denrée rare à Genève. La notion d’urbanisation vers l’intérieur est essentielle pour permettre à la ville de se reconstruire sur elle-même de manière efficiente et accompagner au mieux le développement économique et démographique du canton. En parallèle, la CCIG souligne que la mise à disposition de terrains pour l’industrie doit également être prise en compte. S’agissant du développement des infrastructures de transport, la CCIG est favorable au développement d’un réseau dense et efficace de transports publics, de même qu’au principe d’une urbanisation à proximité des axes forts de transports collectifs. Le réseau des infrastructures routières doit aussi être consolidé et le contournement autoroutier de l’agglomération achevé. Le développement urbain et celui des infrastructures de transport doivent aller de pair.

Lettre adressée à l'Office de l'urbanisme de Genève le 15 février 2017