FR
EN

réseau autoroutier lémanique

ShareThis

Qui sème le vent, crée la tempête ... pour les autres

Nathalie Hardyn
Posté le 27.03.2014
Ainsi donc, on peut quantifier les dégâts causés par la recourite aigüe : 12 mois. Une année, c'est le retard causé aux travaux du CEVA par les multiples recours (pour mémoire : 65 devant le Tribunal administratif fédéral, puis 5 devant le Tribunal fédéral), motivés par des préoccupations d'ordre strictement privé pour une partie d'entre eux, par une méconnaissance des conditions d'une urbanisation moderne, pour les autres. Par l’absence de prise en compte du bien commun, toujours.   La CCIG