FR
EN

omc

ShareThis

Des négociations complexes mais essentielles pour le pays

CCIG
Posté le 09.07.2015
L’Accord sur le commerce des services (Trade in Services Agreement, TiSA), en cours de négociation, suscite un débat public centré sur la pérennité des services publics. Qu’en est-il exactement de ces négociations et quelle est la portée de cet accord? L’ambassadeur Remigi Winzap, en charge des négociations, nous éclaire. L’Accord sur le commerce des services (en anglais Trade in Services Agreement, TiSA), en cours de négociation, suscite un débat public centré sur la pérennité des services

Ordonnance sur les marchés publics

CCIG
Posté le 27.05.2015
La CCIG est consultée par le Département fédéral des finances au sujet de la révision de la loi fédérale et de l'ordonnance sur les marchés publics. Elle invite les entreprises intéressées à prendre part à cette procédure de consultation en lui faisant part de ses commentaires. Pour en savoir plus

L’AELE, pilier du commerce extérieur suisse

ccig@admin
Posté le 05.02.2015
Le commerce extérieur suisse repose, entre autres, sur près d’une trentaine d’accords de libre-échange conclus entre la Suisse et ses partenaires commerciaux. Si certains d’entre eux sont de nature bilatérale, la majorité d’entre eux sont conclus dans le cadre de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Souvent méconnue et médiatiquement dans l’ombre d’organisations de taille plus importante comme l’Union européenne, l’AELE joue pourtant un rôle clé dans la politique commerciale extérie

La victoire de Ricardo

Jacques Jeannerat
Posté le 11.12.2013
Le resserrement de la conjoncture économique, en dépit de récents signes de convalescence, déclenche des réflexes protectionnistes vieux comme le monde. Il n’est pas inutile de rappeler que le libre-échange, couplé à la spécialisation des économies nationales dans la production des biens qu’elles sont à même de fabriquer à meilleur marché comparativement à d’autres biens et à d’autres pays (théorie de l’avantage comparatif de Ricardo), permet d’augmenter la prospérité générale. Ceci n’est pas un