FR
EN

zones franches

ShareThis

Les zones franches restent « suisses » !

Jacques Jeannerat
Posté le 09.09.2015
Lors de la consultation sur les ordonnances de mise en œuvre du projet «Swissness», en 2014, la CCIG avait insisté sur la nécessité de conserver les zones franches dans le périmètre « Swissness ». Elle se réjouit de ce que le Conseil fédéral a suivi le même raisonnement. En effet, la plus grande part du lait utilisé par les Laiteries réunies et de nombreuses cultures maraîchères sont localisées dans les zones franches. Historiquement, les Laiteries réunies ont toujours travaillé avec du lait

« Made in Switzerland » : on y tient… franchement !

Jacques Jeannerat
Posté le 28.01.2015
L’histoire de Genève est intimement liée à ses zones franches, leur création étant concomitante avec celle du canton en 1815. Lors du mariage de Genève avec la Confédération, les zones franches deviennent ainsi en quelque sorte le grenier agricole de Genève, statut maintes fois confirmé par divers traités conclus avec la France. Les produits agricoles qui en sont originaires sont ainsi considérés comme d’origine suisse s’ils répondent aux mêmes critères de qualité que ceux produits sur sol suiss