FR
EN

tourisme d'achat

ShareThis

Des différences de coûts flagrantes

CCIG
Posté le 19.05.2017
Selon une étude BakBasel (données 2015), les détaillants suisses doivent supporter des coûts supérieurs de 50% en moyenne à ceux de leurs concurrents des pays voisins : France, Allemagne, Autriche et Italie. Ce sont surtout leurs frais d'approvisionnement qui sont plus élevés (35%), le coût des prestations préalables (loyers, transport, énergie) arrive en 2e position. Enfin, on mentionnera le coût de la main d'oeuvre. D’autres facteurs, comme la TVA basse en Suisse, atténuent légèrement la diffé

Un coup de pouce au commerce genevois

Nathalie Hardyn
Posté le 01.07.2015
La situation du commerce genevois, déjà fortement sous pression ces dernières années, s’est dégradée avec l’abandon du taux plancher. Les magasins genevois, dont les chiffres d’affaires étaient déjà affectés par le tourisme d’achat et la baisse générale de fréquentation, se trouvent ainsi dans une position de plus en plus difficile. Si le recours à Internet pour effectuer des achats et le franc fort sont des données structurelles, il y a au moins un aspect sur lequel il serait facile d’agir :

Adapter nos conditions cadre pour combattre le tourisme d’achat

Eric Biesel
Posté le 26.02.2014
La hausse de 7% du tourisme d’achat, ces 10 milliards de francs de produits achetés à l’étranger par des particuliers, interpelle. La cherté du franc y est évidemment pour quelque chose mais n’est vraisemblablement pas la seule cause.   La CCIG est favorable à la libre concurrence, pour autant que celle-ci soit loyale. Or, il est de notoriété publique que certains fabricants de produits de marques – alimentaires ou non – profitent du pouvoir d’achat des Suisses pour augmenter les prix. Ceci

Tourisme d’achat : appliquer les règles existantes

CCIG
Posté le 23.10.2013
La semaine dernière, une délégation de représentants du commerce genevois, composée du conseiller d’Etat Pierre Maudet, du viticulteur Willy Cretegny, du secrétaire général de la Fédération des artisans commerçants Yves Menoud et, bien entendu, d’Eric Biesel, membre de la Direction de la CCIG en charge des questions liées au commerce, a rencontré la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf afin d'aborder la problématique du non-respect de la législation en matière d’importation de marchandis