FR
EN

frontaliers

ShareThis

Des frontaliers pas toujours bienvenus !

CCIG
Posté le 17.10.2016
La directive pour la préférence cantonale commence à produire ses effets à Genève dans le secteur privé. Les frontaliers ont de plus en plus de mal à trouver un emploi, relate le journal « le Temps ». Mais il ne s’agit pas toujours de Français, de nombreux Suisses vivant de l’autre côté de la frontière l’apprennent à leurs dépens. Pour la CCIG, le principe général d’une préférence cantonale peut se justifier, pour autant que cela ne se fasse pas au détriment des bilatérales. L’idée d’une stig

L'ABANDON !!!

Pierre Poncet
Posté le 16.01.2015
Hier, la BNS a jeté l’éponge après trois ans d’un difficile labeur pour stabiliser le franc suisse.   L’envol de notre monnaie a été accompagné d’une pluie de critiques : l’industrie d’exportation en premier lieu, suivie du secteur du tourisme, ainsi que du commerce de détail dans les cantons frontaliers… sans oublier nombre de banquiers, déjà habitués à être abandonnés par leurs autorités !   Entre 10h30 et 17h30, le franc s’est envolé de 15% et la bourse suisse a chuté de presque 10% :

Profil des actifs transfrontaliers de la zone d’emploi du Genevois français

CCIG
Posté le 31.07.2013
Depuis l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation des personnes entre l’Union européenne et la Suisse, le nombre d’habitants de la zone d’emploi du Genevois français qui travaillent en Suisse est en constante augmentation. En 2009, ils représentent 40 % des 173 000 résidants actifs occupés de cette zone.   Pour en savoir plus